Saviez-vous que ?

15 Juillet 2021

Étudier une plage en laboratoire

Unique en Amérique du Nord, le Laboratoire hydraulique environnemental (LHE) permet de simuler les houles, la marée et les courants de grand débit afin de développer des approches durables de gestion du littoral pour contrer l’érosion engendrée par les changements climatiques. Grâce à un canal de 120 mètres de long, 5 mètres de large et 5 mètres de profondeur, il constitue la cinquième plus importante infrastructure du genre au monde. Damien Pham Van Bang (INRS) co-responsable scientifique de ce laboratoire y mène une expérience baptisée projet INÉDINE (INtercomparaison d’Échelle et de Dimensionalité d’outils de prévision multi-risques: érosion, submersion côtière, INondation par Embacle). Financé par le Réseau Québec Maritime et le Marine Environmental Observation, Prediction and Response Network, ce projet vise à développer un ensemble complet de méthodologies et d'outils multidisciplinaires pour Baie-Saint-Paul, afin d'aider à anticiper les changements et définir les meilleures pratiques pour réduire les risques pour la communauté. Actuellement, une réplique du profil de la plage de Baie-Saint-Paul a été construite avec le même régime de vague pour étudier comment et à quelle vitesse la plage s’érode. Dans un deuxième temps, l’équipe vérifiera si l’érosion peut être freinée par la végétalisation.

À lire : https://bit.ly/3hFXpKx